Le canard n°7 est enfin sorti !

Le canard n°7 est enfin sorti !

27.04.17

Salut à tou-tes, canard-es sauvages chéri-es,

Le canard, quoi qu'en retard mais il n'en est pas à une contradiction près, est sous presse : son arrivée est imminente !

On vous prie d’accepter nos excuses parmi les plus plates pour ce retard, plates comme des limandes! Et contrairement à l’usage on ne va pas vous le dire avec un lapin blanc, mais avec un escargot.

Ce doux et placide animal est le compagnon de route d’Alain Leliepvre, qui nous envoie ici une photo de leur périple.

Pour en savoir plus, voire vous joindre à cette rando au mont saint Michel à dos d’escargot, écrivez-lui : leliepvre.alain@yahoo.fr

Bon, mais à part être en retard, qu’avons-nous fait de cette petite année? Eh bien mille choses : d’abord, Anouk a passé une thèse de philo. Une thèse, c’est une recherche sur des années et des années qui se termine par un genre d’énorme livre.

La sienne portait sur la violence. Du coup, pour s’en remettre, elle passe sa vie à faire du yoga, avec Jean-Paul Belmondo, que Hélène lui a gravé pour fêter ça*. D’ailleurs vous pouvez les voir ici-même (c’est Anouk qui s’est autoportraiturée pour l’occasion). Vivement le prochain canard peut-être nous expliqueront-ils comment faire le salut au soleil par exemple!

Les plus mélomanes d’entre vous l’auront remarqué : Anouk n’ayant pas eu le temps de se graver un corps, on a emprunté celui de Beyoncé. Qui lui a été gravé par les élèves de 3ème du collège Robespierre à Epinay (93). C’était dans le cadre d’un projet où ils et elles ont parlé entre autres de sexisme et de racisme, on vous montrera ça la prochaine fois, mais d’ores et déjà sachez que Beyoncé vous parlera de romantisme en peinture !

En tous cas, on espère que rien qu’à les voir vous vous sentirez bien, si bien, comme un chat qui dort au soleil, un arc en ciel qui danse sous la pluie, une licorne sauvage.

Parce que mine de rien, vous aurez besoin de toutes vos forces, pour affronter (note de dernière minute : entre autres) ce numéro du canard ! Et notamment son cahier de vacances central, où Hercule vous entraine dans sa drôle de vie, et surtout ses fameux douze travaux tous plus harrassants les uns que les autres.

Et ce n’est pas fini : Anne Larue vous propose un voyage plein de fusils, d’amour et de café, mais sans électricité ! Que celles et ceux qui n’ont froid ni aux yeux ni aux oreilles (surtout les oreilles, vous verrez c’est important dans cette histoire) la suivent dans la Glauquissime Néocity !

En chemin, le Vilain petit canard vous propose de faire un crochet maladorant par la Bretagne, où nous avions abandonné l’inspecteur Berlut. Qui a mal à la tête et se retrouve carrément avec un enlèvement sur les bras ! Oui, c’est le grand retour (enfin elles ne sont jamais parties là est bien le problème) des algues qui puent!

Enfin, après un rapide point météo et tant qu’à être au vert, le canard vous emmènera aussi en forêt, plus exactement à Bure, où vous verrez grâce au Commissariat aux Energies Absurdes comment vous faire un smoothie.

Saupoudrez le tout d’un peu de poésie, et voilà je crois que ce sera fini!

Des tonnes de forces et des ziboux, prenons soin de nous!

A bientôt,

Le Vilain petit canard

Les conseils du Vilain petit canard :
Connectez vous pour accéder à votre bibliothèque et aux achats en boutique
Ajustez la taille du site à votre écran pour un meilleur confort
Découvrez la dernière revue ou un ancien numéro
Achetez un abonnement ou un numéro de la revue
Achetez un livre
Achetez un Coloriage
Achetez un Badge ou un Bijou
Dialoguons entre nous