Le canard à la croisée des chemins

Le canard à la croisée des chemins

01.06.15

«Héraklès venait de sortir de l'enfance pour entrer dans la jeunesse ; il était à l'âge où les jeunes gens devenus déjà maîtres d'eux-mêmes laissent voir s'ils entreront dans la vie par le chemin de la vertu ou par celui du vice. Etant sorti de chez lui, il s'était assis dans un lieu solitaire et se demandait laquelle de ces deux routes il allait prendre, quand il vit venir à lui deux femmes de haute taille... »
 Dans cet apologue intitulé "Héraklès à la croisée des chemins", Xénophon raconte comment le héros hésite entre la voie de la facilité (symbolisée par une femme du nom de Mollesse) et celle de la vertu, de la peine et de l'effort (symbolisée par une autre femme prénommée Vertu).

Le canard hésite aussi ! Il entre dans la jeunesse : on a tout juste dix mois, les 12 travaux d'Hercule-Héraklès à côté c'était de la thalassothérapie, et on pencherait bien du côté de la Mollesse ! Non, en vrai, certes de petites vacances ne nous feraient pas de mal, mais on manque aussi et surtout d'argent, et de temps pour faire les choses bien. Évidemment on ne veut pas arrêter (on aime trop le faire ce canard, et ce n'est qu'un début !) mais afin de reparaître dans des conditions sereines, nous devons mener un travail sur plusieurs fronts :

Nouer des partenariats : associations, écoles, collèges, lycées, festivals et salons, colonies de vacances, médiathèques, villes, coéditeurs... Dans la lignée de ce qu'on a amorcé avec le n°4, à travers des rencontres dans une école et un collège à Asnières, on voudrait développer des ateliers à la fois philo et illustration … N'hésitez pas à nous contacter !
Trouver de l'argent. Pour ce faire nous allons essayer de vendre les numéros déjà parus (les 4 et 5 Juillet à la Foire à l'autogestion à Montreuil, mais aussi à la fête de l'Huma les 11, 12, 13 septembre, et où on voudra bien nous accueillir), de manière à renflouer un peu les caisses, et faire connaître le journal. Nous allons aussi organiser dès septembre des soirées de soutien à tout casser (nectar, ambroisie, et musiciens enchanteurs en perspective).

Nous suspendons donc provisoirement les abonnements jusqu'à ce qu'on soit sûr-es de notre nouvelle périodicité, pagination et prix. (on pourrait dire "une nouvelle formule" mais ya pas marqué Libération!).Voilà, cher-es abonné-es : on écrit, dessine, essaie de vendre et de diffuser un canard aux petits oignons, pas cher et sans pub ajoutée, tout ça en continuant à travailler par ailleurs. C'est peut-être mission impossible mais on a encore de l'espoir : l'espoir (prochain épisode des histoires grecques), c'est tout ce qu'il reste au fond de la boite de Pandore pour compenser la mort, la maladie, la misère, la guerre et autres joyeusetés qui se sont répandues à travers le monde. Alors on vous propose plusieurs choses :
Si vous partagez notre espoir, et pensez qu'il est possible, utile et réjouissant qu'un canard pour tou-tes, où chaque génération trouve son miel et se pose mutuellement mille questions, existe, eh ben vous nous attendez !
On a mis au point un système d'avoirs : si vous êtes abonné-e à partir du n°1 par exemple, vous avez un avoir de 3 euros (le numéro 5 qui était censé sortir sous peu). Vous pouvez choisir :
  • de le conserver et de le faire valoir quand on aura mis au point la "nouvelle formule" pour vous réabonner pour un an,
  • de le dépenser sur le site en anciens numéros pour vos proches préférés, ou en livres. Dont une nouveauté exclusive canard, qui raconte le mythe de Narcisse et Echo illustré par Hélène Maurel. Il s'agit d'un petit livre à télécharger et imprimer (4 A4 recto verso) soi-même. Si vous n'avez pas d'imprimante une version papier est disponible aussi. Une fois votre livre fabriqué l'idée est de le personnaliser de manière narcissique :Lecteur, lectrice, tu es cordialement invité à personnaliser ce livre en laissant libre cours à tes penchants narcissiques. Photographie-toi en Zeus, Tirésias, Liriope, Héra, Echo et bien sûr Narcisse, en prenant l’expression de tous les personnages correspondant à tous les moments de cette terrible histoire. Puis imprime et colle tes selfies sur les images. Attention : il est probable que le résultat soit un livre magnifique, dont la beauté te coupe le souffle. Et que les bras ballants, les genoux chancelants, le coeur battant tu ne puisses en détacher tes yeux car ce n’est pas faux : on n’en a jamais vu d’aussi beau ! Achetez ce livre : non seulement ça fera du bien aux finances du canard, mais vous pourrez l'imprimer/photocopier pour tous vos ami-es et amoureux-ses, autant de fois que vous le voudrez ! En plus, une VO en latin sera disponible sous peu (mais comme c'est pour l'élite ce sera 2 euros plus cher !)
  • de nous en faire cadeau en soutien (il vous suffit de nous l'écrire par mail!)
  • de vous faire rembourser. Pour cela il vous suffit de remplir un formulaire en indiquant vos coordonnées bancaires, on vous remboursera par virement. (Consulter votre avoir éventuel dans Mon Compte)
En vous souhaitant mille bonnes choses, et en espérant que vous resterez dans le bateau, on vous embrasse.

Et ce n'est qu'un tout petit au revoir : Anouk Colombani continuera à nous parler du Kurdistan, et rien que pour vous les abonné-es enverra la suite de son reportage, par mail, courant juillet. Il est possible que de la poésie à colorier vous arrive par la même voie numérique pendant l'été...

Restez avec nous ! A bientôt,

Le Vilain petit canard
ps : C'est Ernan, l'un des élèves de l'école d'Asnières qui avait participé au canard n°4, qui a signé ce penseur de Rodin-Hercule hésitant entre la Mollesse et l'Effort qui nous sert d'illustration.ps2 : A propos d'Hercule : un livre pour tout savoir sur le demi dieu aux 12 travaux sera bientôt disponible dans la boutique. Indispensable, à emporter en vacances! On vous en parle sous très peu.
Recherche textuelle :
 
Derniers articles :
Le canard n° 8
Le canard n°7 est enfin sorti !
LA FILLE GEEK
 
Catégories:
Toutes
Evènements
Autres